Aujourd'hui: Août 20 2018
Russe Anglais Grecque letton Français Allemand Chinois simplifié) Arabic hébreu

Tout ce que vous voulez savoir sur Chypre sur notre site web Cyplive.com
la ressource la plus informative sur Chypre dans la runette
Les autorités chypriotes se préparent à résoudre le problème des ordures prolongées

Les autorités chypriotes se préparent à résoudre le problème des ordures prolongées

13.04.2018
tags: Chypre, Détritus, Protestations, Dump

La pression publique sur les autorités de Chypre concernant la nécessité de finaliser la décharge à Cotciatis (Nicosie) a atteint son apogée. La discussion sur ce sujet s'est déroulée au Palais présidentiel 11 en avril, suite à quoi le ministre de l'Agriculture, Costas Cadiz, a déclaré que la décision finale sera prise la semaine prochaine.

La semaine dernière, les habitants des villages adjacents à la décharge ont menacé de bloquer toutes les routes menant à la décharge pour les jours 15, en signe de protestation contre le report constant de sa fermeture. Citant des risques pour la santé et un risque pour la sécurité, ainsi qu'un incendie dans la décharge à la fin du mois de mars, les habitants ont exhorté les autorités à trouver immédiatement une solution.

Il convient de rappeler que le délai fixé par l'UE pour la fermeture du site d'enfouissement, a expiré à la fin de l'année dernière, et cette décision a été prise dans l'année 2009. Selon les plans d'une usine de recyclage des déchets du gouvernement dans le Cauchy (Larnaca) devrait progressivement tous les déchets devaient être transférés. Toutefois, en ce qui concerne l'entrepreneur Helector a commencé une enquête judiciaire sur les accusations de vendre leurs services aux municipalités comme exploitant des usines de traitement des déchets à Paphos et Cauchy à des prix gonflés, avec le résultat que le travail a été retardé. Les retards dans la fermeture des décharges à Chypre Kotsiatise menacent des amendes importantes par l'UE (jusqu'à 30 mille. Euros pour chaque jour de retard).

Une pause sur la mise en œuvre du plan du gouvernement a également été soulevée par le refus du Comité d'examen des réclamations (KEAA) d'examiner les ententes conclues entre le gouvernement et l'entrepreneur. La semaine dernière KEAA a rejeté le prochain accord sur la base de calculs périmés du coût approximatif de l'exportation d'une tonne de déchets - les données soumises par la commission étaient de l'année 2016.

Cadix a déclaré que le président a chargé les services publics compétents d'examiner l'accord avec Helector et, si possible, parvenir à un accord sur la base des conditions établies par KEAA. Le ministre a ajouté que si la conclusion du contrat avec Helector échoue, le gouvernement étudiera toutes les solutions alternatives.

VC
GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!