Allez pour la publicité
«Retour aux nouvelles

nouvelles

03.09.2017 - 09: 54

Le clergé orthodoxe a pris les armes contre les autorités grecques

Les métropolites grecs accusent les politiciens du pays d'essayer de détruire la foi orthodoxe, rapporte l'agence Romfea.

"Les autorités renversent les fondements spirituels de la société et essaient de transformer les valeurs institutionnelles éternelles. Son but ultime est d'imposer le statut d'État laïque et sans Dieu sur la Grèce orthodoxe", a déclaré le Metropolitan Nicholas of Fitida.

Il croit que sous prétexte de protéger les droits des minorités sexuelles, les autorités grecques veulent "limiter et affaiblir l'Église". Rappelons que dans 2015 en Grèce a légalisé les mariages homosexuels, cela a causé un outrage au clergé orthodoxe.

"L'élite politique du pays dans sa majorité préfère que la Grèce soit un état sans Dieu, et l'Église ne reste qu'un facteur culturel et historique", at-il souligné.

À son tour, Metropolitan Nektarii de Kerkyra a accusé les politiciens de déclencher une guerre civile. "Une variété de centres de prise de décision étrangers avec la connivence des gens qui sont des Grecs seulement par leur nom, mais pas par des actions, essayer de déraciner la foi orthodoxe, réécrire l'histoire et remplacer la langue grecque." Cette guerre est engagée parce qu'ils détestent la Grèce - le pays qui a donné la lumière de la civilisation à l'Europe les peuples ", croit le hiérarque.

Auparavant, le clergé orthodoxe de Grèce a accusé les députés du parlement du pays de violer les droits des croyants, alors qu'ils appelaient des manifestations obscurantistes contre la loi sur la crémation. La plupart des habitants de la Grèce professent l'orthodoxie. La constitution du pays indique que c'est «la religion dominante en Grèce».

Source: RIA Novosti

tags: Religion, Orthodoxie, Grèce