Allez pour la publicité
Histoire »

Limassol - Chypre First Air Port!

Et - au sens littéral :) Oui, pas une surprise, mais ce fut la première ville de Limassol à Chypre, qui a été organisé par un service régulier aérien de passagers. Compte tenu de la piste sur le terrain, « aérodrome » a commencé les eaux du Golfe, où les années 19 Avril 1932 éclaboussé hydravions court S.8 Calcutta, a apporté les premiers passagers et du courrier du Royaume-Uni et de la Grèce.

Limassol est devenu un point intermédiaire dans les vols commerciaux réguliers intercontinentaux, organisés par Imperial Airways. Malgré le fait que Nicosie a déjà 2 années aérodrome RAF a fonctionné, des avions de passagers au moment n'a pas eu des avions capables de transporter confortablement un grand nombre de passagers sur une telle distance.

L'apparente nous maintenant hydroglisseur anachronique et peu fiable à court S.8, conçu spécifiquement pour répondre aux besoins de l'Empire britannique en Méditerranée en passagers offrant 1928 année 15 confort sans précédent sur ces temps avec une cabine chauffée et restauration en vol. Un tel vol de Londres à Calcutta pourrait durer plus d'une semaine, selon la météo et l'itinéraire. Je dois dire que voler à travers Limassol n'a duré que jusqu'au 30 1932 Octobre, lorsque la route vers le transit à travers alors la Palestine britannique, où l'avion a atterri sur l'eau du lac de Tibériade, a été changé précédemment établi, avec une escale à Alexandrie. Apparemment, les calculs que les passagers français volent vers la Syrie voisine ne sont pas justifiés.

Il vaut peut-être, séparément, rester à la compagnie aérienne Imperial Airways. Malgré son origine privée, cette entreprise a été bénéficiaire direct de subventions du gouvernement dans le cadre d'un programme spécial pour le développement du transport aérien de passagers dans l'Empire britannique. Les avions de l'entreprise portaient des courriers et des passagers, et parfois des cargaisons militaires dans tous les coins du globe: de l'Inde à la Nouvelle-Zélande et à l'Afrique du Sud. Il n'est pas surprenant que l'avion Short S.8 Calcutta, qui s'est avéré être civil, a servi de base à la conversion de la voiture en version militaire intégrée dans 1934. Par la suite, la société en fusionnant avec son partenaire australien Qantas (Queensland et le Territoire du Nord Aerial Services Ltd) et la Nouvelle-Zélande TEAL (Tasman Empire Airways Ltd) a été transformé BOAC (British Overseas Airways Corporation) en année 1939, qui, après la nationalisation en 1974, en collaboration avec British European Airways Corporation (et un certain nombre de transporteurs britanniques locaux) est devenu la base de toutes les célèbres British Airways.

Avions amarré à un quai situé en face du campus actuel de la Faculté d'économie de l'Université de Chypre de la technologie, dans ces jours, il était un hôtel, appelé, Vienne n'est plus, comme dans l'image, et le Grand hôtel Continental (la date exacte de changement de nom, je ne fixe pas). L'avion est resté dans la ville jusqu'à 23 avril, après quoi il a volé vers Haifa. Tous ces jours, la campagne sans précédent de la presse locale a continué dans la presse, qui, autrement, ne peut pas être appelée une fureur. Le remblai et le quai sont devenus un lieu de pèlerinage non seulement pour les habitants de Limassol, mais aussi spécialement arrivés pour examiner la réalisation technique des habitants d'autres villes. Soit dit en passant, pour une raison quelconque, les passagers en transit ne vivaient pas dans un hôtel côtier, mais se sont installés dans d'autres endroits. À bord de l'hydravion, le passager local de 4 est arrivé dans la ville, selon certaines sources parmi lesquelles étaient le directeur du service postal de Chypre et le maire de Christodoulos Hadjipavlu. Les passagers 4 restants et le membre d'équipage 4 ont continué leur vol vers l'Inde via la Palestine. Permettez-moi de vous rappeler que le vol précédent de Rhodes a duré presque 7 heures.

En plus des passagers, l'avion pour la première fois apporté au courrier Limassol et frais (relativement) les journaux anglais. Être en retard pour les jours 3 16 après le départ de Londres en Avril à l'époque que l'on pourrait appeler une livraison ultra-rapide.

Mais, sur ce point, l'histoire de Limassol, associée à l'aviation, ne se termine pas. Un autre fait, non moins étonnamment inconnu, est l'existence d'un aérodrome militaire de l'armée de l'air britannique dans la ville. Jusqu'à la fin des 30-s du siècle dernier, l'armée de l'air britannique n'avait pas particulièrement besoin d'avoir un terrain d'aviation supplémentaire sur l'île, limité à la base existante à Nicosie. Cependant, la menace croissante menée par l'Allemagne et l'Italie a obligé le commandement militaire à créer une sauvegarde pour l'aérodrome de Nicosie, ce qui a été expliqué à la fois par la nécessité de la diversification et par la croissance du transport aérien. En eux-mêmes, le PAM à Chypre n'avait pas d'importance militaire particulière, l'aviation de combat et de bombardier était parfaitement gérée par les aérodromes du Moyen-Orient. Mais, du point de vue de la logistique, les terminaux pour les biens et le personnel à Chypre étaient très recherchés. Dans 1938, la construction d'un aérodrome au sud-ouest de la partie habité de la ville a commencé. Les terrains précédemment utilisés à des fins agricoles ont été acquis dans des conditions proches de confiscation.

Le terrain d'aviation, qui était situé dans le sud-ouest de la partie peuplée de la ville, le territoire occupé commence à partir de l'intersection des rues et Vasileos Pavlou Pafou, traversant l'avenue Omonoias et se terminant à hypermarché Carrefour d'aujourd'hui. Initialement, pour la construction et l'entretien de l'aéroport, des résidents locaux mobilisés, principalement des chômeurs et des journaliers, ont été recrutés. Pour ces personnes pendant une douzaine d'années, le travail est devenu une source de gains relativement faibles, mais garantis. Le nom NAAFI, abréviation de «militaire» anglais et familier aux habitants de Limassol, est directement lié à l'existence de l'aéroport. Dans les entrepôts situés dans ces endroits, le tri et le traitement des cargaisons, apportés et envoyés depuis l'aérodrome, sont passés. Dans 1948, l'aérodrome a été fermé après la décision de déployer la base aérienne à Akrotiri. L'un des arguments en faveur de la liquidation d'un projet de conservation des aéroports potentiellement commercialement intéressant était la difficulté de recruter et de former du personnel des résidents locaux capable de remplacer les militaires démobilisés. Après le retour du territoire aux propriétaires, progressivement le terrain a été construit par des immeubles résidentiels et ménagers. Le PAM a été utilisé pendant longtemps comme une voie de formation pour les écoles de conduite, disparaissant finalement au milieu du 70.

Malheureusement, aucun document photo en lien avec l'aéroport à Limassol a été préservé. Des traces d'existence ne peuvent être trouvés dans les noms de: periptera encore un kiosque sur la rue Miltonos appelé ΑΕΡΟΔΡΟΜΙΟ, une sous-station électrique dans la Omonia dans l'église de Saint-Spyridon officiellement nommé Air Strip .. De plus, l'école Sv.Spiridona (photo ci-dessus), a ouvert à la fin de l'année 1969, a également été appelé Δημοτικό Λεμεσού - Παλαιού Αεροδρομίου (école publique - l'ancien aéroport), qui se traduit par de nombreuses formes et joints stockés diplômés de ces années.

Source: Syprus papillon