Aujourd'hui: 22 Septembre 2018
Russe Anglais Grecque letton Français Allemand Chinois simplifié) Arabic hébreu

Tout ce que vous voulez savoir sur Chypre sur notre site web Cyplive.com
la ressource la plus informative sur Chypre dans la runette

J'ai aussi lu quelque chose

Parfois, il y a des interlocuteurs prêts à parler de n'importe quel sujet. A propos de Dieu, de la foi, de l'orthodoxie et des technologies informatiques. Là encore, il y a eu une telle conversation avec un interlocuteur baptisé en Orthodoxie, suffisamment mûr pour profiter de la lecture et probablement des programmes informatiques, et probablement juste des ordinateurs. Nous avons parlé pendant longtemps, principalement sur la foi, la compréhension de la foi. C'était parfois intéressant, et parfois il me semblait que je mangeais une vinaigrette:

  • Les pommes de terre et les carottes bouillent jusqu'à ce qu'elles soient cuites. Hacher finement l'oignon.
  • Couper les concombres en cubes. Si le chou est très salé, le rincer, hacher finement.
  • Couper les carottes en cubes. Couper les betteraves en cubes.
  • Couper les pommes de terre en cubes. ...
  • Remplir d'huile végétale.

Ce mec lisait tellement que ses pensées au sujet de la foi provoquaient un tel sentiment, mangeant de la vinaigrette. Je l'ai écouté et j'ai compris que je ne m'inquiétais plus de la façon dont les pommes de terre et les carottes étaient bouillies et comment les oignons étaient coupés. Comment couper les concombres, les betteraves. Combien de chou salé et comment le déchiqueter. Et s'il est nécessaire de remplir tout cela avec de l'huile végétale, je n'y ai pas pensé. D'une conversation dans ma tête, la vinaigrette était déjà prête.

Il était convaincu qu'à son âge il savait déjà tout. Il était l'énergie qui continuera sa vie après la mort dans ce qui l'entoure. Lorsqu'on lui a demandé s'il allait à l'église, en tant que baptisé, en tant que croyant, il a répondu que l'église était en lui et c'est pourquoi il n'était pas nécessaire de marcher.

Il a parlé avec enthousiasme de ses connaissances, il a cité beaucoup de livres lus. Il a parlé de tout et de n'importe quoi. Et nous avons parlé de la foi, de Dieu, de l'âme, de la vie après la mort. Nous avons parlé de la Bible, de l'Evangile selon lequel nous, chrétiens orthodoxes, vivons.

Et puis il m'a demandé si j'avais lu le Coran ou la Torah? Et, comme il s'est avéré, il a lu et n'a pas moins enthousiasmé cité ces livres, citant comme évidence à ses convictions certaines. Si au début de la conversation j'étais intéressé, alors à la fin j'ai réalisé que je mangeais une vinaigrette. Au contraire, j'écoute plutôt sa recette, la façon de cuisiner.

Je lis et lis la Bible. Je lis les livres de l'âme-recherche des Saints Pères et probablement je ne comprendrai jamais ce type. Je lis juste la Bible. Et chaque jour, j'essaie d'entendre et de comprendre ce que le Seigneur veut me dire.

Malheureusement, dans cette conversation, pleine de citations de nombreux livres, pleine de conviction de ma justesse, je n'entendais toujours pas le Seigneur. Sa parole a été dissoute dans finement haché: pommes de terre, carottes, betteraves et oignons, chou haché et tout cela a été assaisonné avec du beurre ... peut-être même légumes.

Notre conversation s'est terminée après un certain temps. Était-ce intéressant? Probablement oui. Était-ce utile? Peut-être. Que reste-t-il dans la mémoire? Vide.

Mais cette conversation était.

« RÉFLEXIONS » Grand-père Guo

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!