Aujourd'hui:
Russe Anglais Grecque letton Français Allemand Chinois simplifié) Arabic hébreu

Tout ce que vous voulez savoir sur Chypre sur notre site web Cyplive.com
la ressource la plus informative sur Chypre dans la runette

Pas la parabole

Dans une conversation avec un homme pas pauvre, j'ai entendu de lui une phrase avec une pointe d'arrogance:

"Pourquoi vivez-vous si vous n'avez rien?" Regardez-moi, et la maison est là, et la villa sur l'île, et le yacht sur la mer, et les amis sont comme moi. Et vous avez seulement des amis et pas beaucoup.

J'ai regardé avec regret et même tristesse l'interlocuteur et lui ai répondu ce que je pensais:

"Au début tu me demandes pourquoi je vis." Il est trop tôt pour parler de quoi et de qui a cette vie. Attends un peu. Et quand nous nous tenons avec vous avant le portillon dans le monde suivant, déjà, dans une vie différente, alors nous parlerons. Peut-être déjà sans maison, sans villa, sans yacht et peut-être même sans amis, vous n'aurez plus de questions à me poser. Pourquoi est-ce que je vis? Peut-être aurez-vous une question, mais pourquoi avez-vous vécu?

***

Le Grand Carême a commencé. Autour il y a des discussions à ce sujet, mais certaines sont étranges. Fondamentalement, ce que vous pouvez manger et non. Y a-t-il de l'huile ou de la graisse dans le produit? Et quand tu peux pêcher, et quand tu ne peux pas?

Il n'y a absolument aucun désir.

Comment faire face à l'irritation, à la colère, au blasphème? Comment pardonner à ceux qui ne pouvaient pas pardonner dans le passé? Comment demander pardon à ceux qui sont offensés par accident ou par inadvertance? Comment apprendre à ne pas monter dans vos pensées et ne pas tomber dans le charme? Comment va faire face à la pensée que je connais beaucoup, mais en fait est encore stupide? Tant de questions devant moi pendant ce Carême, qu'il n'y a pas de temps pour penser à la viande et au pain.

Comment devenir chrétien?

***

Chaque fois, espérant que je me rapproche de Dieu, je m'éloigne encore plus de Lui. Et pas que je m'éloigne, mais je me retourne. Je regarde mon chemin et comprends qu'il est impossible de venir à Dieu sur une route déchirée par elle-même. Nous devons revenir et corriger, organiser, changer. Et prier pour le pardon de ce qui ne peut pas être changé, à propos de ces péchés qui sont. Notre Père céleste ne veut pas voir les destinées brisées de ses propres mains, il aime ses enfants. Et, si nous essayons de corriger quelque chose en nous-mêmes sincèrement, il aidera certainement dans ce cas. Effraie le chemin vers Lui. Je le pense.

***

Je quitte le temple grec après la liturgie, et les prières à l'intérieur continuent à chanter le long du chemin jusqu'à la maison. Et déjà rentrés chez eux, s'étant assis dans un fauteuil, ils cessent peu à peu. Et une telle grâce dans l'âme, la joie. Parfois, il me semble que ce sont des anges, que dans le temple, ils volent dans mon âme et vont avec moi dans ma maison. Et puis, quand je suis déjà à la maison, dans un fauteuil, ils lentement, apaisant mon âme, retournent à leur maison, au temple. Se revoir demain joyeusement. Sauvez le Seigneur.

« RÉFLEXIONS » Grand-père Guo

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!