Aujourd'hui: Décembre 10 2018
Russe English Grecque letton Français Allemand Chinois simplifié) Arabic hébreu

Tout ce que vous voulez savoir sur Chypre sur notre site web Cyplive.com
la ressource la plus informative sur Chypre dans la runette
La Grande-Bretagne rencontre Trump avec un tapis russe sophistiqué

La Grande-Bretagne rencontre Trump avec un tapis russe sophistiqué

Juillet 12 2018 LJ cover – Британия встречает Трампа изощренным русским матом
tags: Royaume-Uni, Trump, États-Unis, Politique, Analytique

L'axe séculier de Washington - Londres est tombé d'un côté. Sentant son impuissance devant la pression de Trump, les autorités britanniques ne restent que pour se venger. Pour un invité des États-Unis préparé un large éventail d'humiliations, qui devrait être incarné par une foule préchauffée. Par exemple, la nuit, Trump va écouter les enfants qui pleurent. Quelles autres "surprises créatives" l'attendent à Londres?

"Donc, je vais avoir l'OTAN, je vais avoir l'Angleterre, qui est dans une certaine instabilité, et je vais avoir Poutine. Honnêtement, je pense que ce sera plus facile avec Poutine. Qui aurait pensé! "- c'est ainsi que Donald Trump a formulé le plan de sa tournée européenne.

Саммит НАТО закончился для него предъявлением ультиматума европейским членам альянса – ничего подобного в истории еще не было. Тем не менее самым трудным пунктом маршрута Трампа обещает стать Лондон. Там президенту США заранее приготовили «теплую» встречу.

Les journaux britanniques répandent des rumeurs que Trump aurait exigé qu'il organise un voyage de gala dans les rues de Londres, avec la reine. C'est possible, mais seulement avec une visite d'Etat. Trump vient aussi avec un "voyage de travail". Par conséquent, il ne sera en mesure de boire du thé avec Elizabeth II que vendredi, et la première nuit en Grande-Bretagne lui et Melanya se tiendra à la résidence londonienne de l'ambassadeur américain.

Cependant, il est peu probable que Trump puisse dormir paisiblement. Dans la soirée du jeudi et dans la matinée du vendredi dans les rues de la capitale anglaise, prévoyez de partir de cinquante à deux cent mille personnes. Ils critiqueront bruyamment le président américain pour avoir violé les droits des minorités, nationales et sexuelles, pour avoir combattu l'immigration clandestine et pour avoir refusé l'accord de Paris sur le climat. Les journalistes anglais ont déjà appelé cela un "carnaval de résistance".

À cet égard, "une certaine instabilité" est attendue. Par conséquent, dix mille policiers vont garder le président américain à Londres. Et l'ambassade américaine a conseillé aux citoyens américains résidant dans la capitale britannique de se comporter calmement et de ne pas participer à des manifestations lors de la visite de Trump.

La créativité des actions planifiées fait impression. Par exemple, les participants aux rassemblements prévoient d'inclure les enregistrements de pleurs des enfants à plein volume - ils exprimeront leur protestation contre le fait que Trump sépare les familles des migrants illégaux à la frontière des États-Unis et du Mexique.

Le groupe Trumpeters vs Trump a l'intention d'organiser un concert de chat sur les instruments à vent sous les fenêtres de la résidence de l'ambassadeur américain.

Le défilé des mini-homosexuels sera organisé par des représentants de l'Alliance Queer, indignés par la discrimination contre les minorités sexuelles et transgenres en Amérique. Ainsi, dans le ciel au-dessus de Londres, le ballon de six mètres qui représente le président des États-Unis sous la forme du bébé laid laid dans une couche va voler vers le haut.

Et sur le champ de blé à côté de la résidence de Teresa May, l'inconnu n'était pas trop paresseux pour couper un cercle de deux cents mètres de diamètre, et dans le cercle pour faire une inscription dans un mélange de russe et d'anglais. Quand Trump volera en hélicoptère pour rencontrer May, l'inscription sera clairement visible depuis le hublot.

Bien sûr, tout ce plaisir ne pouvait pas être organisé indépendamment. De plus, le soutien de l'activité de protestation de la part des autorités est visible à l'œil nu. Le maire de la capitale britannique, Sadiq Khan, pakistanais de naissance, et le travailliste convaincu, ont personnellement approuvé la décision de la direction du Grand Londres de se lancer dans le ciel au-dessus de la capitale du Trump dans les Pampers. Les journalistes lui ont demandé s'il lui permettait de courir un ballon avec un bébé nu Obama. "Pourquoi pas? - le maire a répondu imperturbablement. "Je ne suis pas un censeur."

Tous les militants ont reçu un fort soutien dans la presse et les réseaux sociaux. "Carnival of resistance" a été annoncé pendant plusieurs jours d'affilée et finalement capturé des milliers de personnes qui vont personnellement exprimer leurs revendications à Trump. Ceux qui ne peuvent pas descendre dans la rue, protester dans les réseaux sociaux, et très particulier.

Précis pour la visite du président américain à la première place dans les top-charts anglais montrent la chanson "American idiot", enregistrée par le groupe Green Day dans 2004.

Хорошо срежиссированный гнев народных масс выражает, прежде всего, глубокую обиду официального Лондона. Дональд Трамп уже полтора года разрушает миф об «особенных отношениях» США и Великобритании. Он не приехал в Лондон после своей инаугурации. Он отменил свой запланированный визит в январе 2018 года на открытие нового здания американского посольства, хуже того, грубо заметил, что Обама зря продал старое здание посольства «за горсть арахиса».

Президент США с удовольствием наступает на все больные мозоли британских властей. Он однозначно поддерживает «Брексит» на фоне болезненного раскола в британских верхах по этому поводу. Он отказался от переговоров с Мэй на саммите G7, обозвав ее «школьной училкой», а с мэром Лондона активно перебранивался в твиттере по вопросам терроризма и нелегальной миграции. Очередная порция его критики прозвучала особенно неприятно после того, как Англию потряс ряд исламистских терактов.

И даже когда в Британии разразился полноценный правительственный кризис, Трамп не стал выражать поддержку Мэй как премьер-министру. Вместо этого он произнес хвалебную речь о своем старом друге Борисе Джонсоне, подавшем в отставку из-за того, что правительство Ее Величества по факту «сливает «Брексит». Хозяин Белого дома уже успел намекнуть, что не прочь встретиться с Джонсоном во время своего визита в Великобританию поперек всякого протокола. Учитывая, что Джонсона после его скандальной отставки прочат на место Мэй, это выглядит так, будто президент США откровенно поддерживает политического противника действующего премьер-министра.

Mais la principale tristesse de Londres est qu'elle n'a aucun moyen réel d'influencer son puissant partenaire.

Aux négociations difficiles avec Trump, la Grande-Bretagne est dans un état de grave crise politique. Il ya juste une semaine, May a admis que pousser le "Brexit" aux termes du Royaume-Uni n'est pas possible. Maintenant, le gouvernement doit soit remplir toutes les conditions ruineuses de Bruxelles et ruiner l'économie du pays, soit rester dans l'UE après le nettoyage cosmétique de certains accords et accords, allant ainsi à l'encontre de la volonté des électeurs.

Pour protester contre cette position compromettante, le secrétaire d'Etat pour le Brexit David David et le déjà mentionné Boris Johnson ont démissionné. Et la population, estimant que dans le cadre du référendum sur la sortie de l'UE les autorités sont prêtes à "jeter", est extrêmement irrité.

May était initialement opposée au retrait de la Grande-Bretagne de l'UE, mais quand elle est devenue Premier ministre, elle a prononcé l'expression historique "Brexit is Brexit". Les électeurs ont cru qu'elle se battrait pour les conditions normales de l'accord avec Bruxelles. Maintenant, ils voient comment le premier ministre refuse réellement ses promesses et ignore franchement la volonté du peuple. Pendant ce temps, selon les sondages d'opinion, le nombre de partisans du Brexit est en croissance.

En général, il n'y a pas si longtemps, les négociations avec le président américain de Londres étaient si faibles. Il ne reste plus aux autorités britanniques qu'à organiser une attaque psychique contre Trump. Le «carnaval de la résistance» est une autre provocation bruyante et dénuée de sens, à laquelle pratiquement toute la politique de Londres a été réduite ces dernières années.

Victoria Nikiforov
REGARDEZ
GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!